À votre santé! Toute la vérité sur l’alcool et la santé intestinale!

Que vous ayez envie de relaxer avec une bière ou simplement envie de bulles, l’alcool est un élément clé dans toute réunion sociale, qu’elle soit décontractée ou plus formelle. Pour ceux qui en consomment, même occasionnellement, se questionner par rapport à ses avantages (et ses inconvénients) est une idée des plus sages. Et pour ceux qui ont l’estomac sensible, cela revêt une importance capitale. Alors, prenez une chaise et posez-vous, car nous parlons aujourd’hui d’un thème important qui concerne l’alcool et la santé intestinale.

L’alcool et les bactéries intestinales : deux thèmes qui ont grandement évolué

Vous avez certainement déjà entendu les gens louanger les bienfaits du vin sur la santé. Effectivement, de nombreuses études nomment que le vin rouge, en particulier, a des effets positifs sur la santé et même la longévité. Des études réalisées il y a plus de 20 ans établissent en effet une corrélation entre le vin rouge et de nombreux bienfaits. Cependant, des études plus récentes ont mis en lumière la primauté des habitudes de vie des consommateurs de vin rouge, réguliers et modérés (mot clé!), sur leur état de santé et leur longévité, et ce, malgré la forte teneur en antioxydants du vin rouge.

Plus précisément, selon le magazine Healthline, il a été démontré qu’une consommation modérée de vin rouge améliore quelque peu les bonnes bactéries intestinales, car il contient des polyphénols, un type de composé végétal que les bactéries intestinales décomposent (ou « mangent »). Cela ne veut pas dire qu’il faut dorénavant se tourner vers le vin pour améliorer sa santé intestinale. Encore une fois, le mot d’ordre est ici la modération ainsi qu’une prise de décision éclairée quand vient le temps de boire. Cela dit, lorsque vous boirez du vin, optez pour un vin rouge sec, et évitez les vins blancs, les vins sucrés et les vins de dessert, qui contiennent davantage de sucre et moins de bienfaits pour la santé. Et quand on parle de bienfaits, pensez aux antioxydants.

Propre comme un sou neuf (l’opposé de comment vous voulez que votre intestin soit!)

Nous connaissons tous les effets de l’alcool sur les bactéries; il suffit de vérifier l’étiquette de notre désinfectant pour les mains pour se le rappeler. Il en va de même pour les effets de l’alcool sur la santé intestinale. Lorsque l’envie d’un cocktail (ou deux) vous titillera, pensez à vos intestins, et gardez en tête ces quelques conseils.

Si vous avez l’habitude d’éviter les boissons fruitées et les boissons gazeuses pleines de sucre (reconnues pour leurs effets néfastes sur les intestins et le système digestif), essayez aussi de les éviter dans vos cocktails. Optez plutôt pour de l’eau pétillante, du citron ou de la lime, de meilleurs substituts pour aromatiser vos boissons – avec moins d’effets secondaires négatifs. En ce qui concerne l’alcool en tant que tel, il est tentant de vouloir chercher le bon côté des spiritueux distillés; après tout, certaines études ont suggéré que les alcools clairs, tels que la vodka et le gin, sont meilleurs pour le lendemain de veille (ou plutôt moins mauvais) que leurs homologues foncés comme le rhum et le whisky. Il n’est pas à négliger par contre que le gin, la vodka et le whisky sont tous faibles en FODMAP.

Cela dit, si votre santé intestinale vous tient à cœur, il est préférable d’éviter autant que possible les spiritueux. Sachez que tout alcool impacte négativement les bonnes bactéries intestinales, et de manière générale, plus la teneur en alcool de votre boisson est forte, plus vos bonnes bactéries intestinales seront affectées. Si vous décidez de consommer, une bonne règle à suivre est de ne jamais boire à jeun, et de prendre au moins un verre d’eau entre deux boissons alcoolisées.

Qu’en est-il de la bière?

L’histoire de l’alcool et de la santé intestinale remonte à bien plus loin que notre compréhension actuelle du système digestif et des millions de microbiotes qui en assurent le fonctionnement. En fait, elle remonte à plus de 10 000 ans, aux origines de l’invention de la bière. Qu’en est-il donc de la consommation de bière dans le confort de notre ère moderne? Fait intéressant, la bière est faible en FODMAP, ce qui en fait une option de choix pour les personnes qui suivent un régime faible en FODMAP. En effet, la bière traditionnelle étant très riche en gluten et en glucides, la bière sans gluten est la meilleure option pour les personnes qui souffrent de ballonnements et de gaz.

Quelle est la teneur en glucides de la bière? Alors que les scientifiques ont longtemps cru que c’était l’invention du pain qui avait poussé l’homme à se lancer dans l’agriculture, de récentes preuves archéologiques indiquent en fait (oui, vous l’avez deviné!) que c’est la bière. La bière étant un sous-produit du blé, elle pouvait être fermentée à partir du grain, et en tant qu’aliment fermenté, elle était à la fois sécuritaire pour être consommée et riche en nutriments. Voilà de quoi réfléchir la prochaine fois que vous en boirez une froide!

L’alcool et la santé intestinale, c’est une histoire personnelle!

Que vous ayez un système digestif sensible ou souffriez d’une affection telle que le SCI, les effets de l’alcool peuvent grandement varier d’une personne à une autre. Comme pour les polyphénols tant prisés présents dans le vin rouge, les différents composants de l’alcool (mis à part sa teneur) peuvent aussi avoir un impact chez ses consommateurs; la bière, par exemple, contient du gluten, tandis que certains spiritueux ou cocktails sucrés sont particulièrement riches en FODMAP. Tout comme pour les aliments, la meilleure chose à faire quand on découvre une nouvelle boisson est de s’informer à son sujet (afin de prendre une décision éclairée), d’observer comment réagit notre corps et de remplacer les boissons problématiques qui causent des malaises par des boissons qui n’en causent pas. Et puis, rappelez-vous de toujours boire avec modération et d’adopter des habitudes de consommation saines et sécuritaires. Santé!

Pour d’autres ressources sur le thème de la santé intestinale, consultez notre blogue et notre carnet de recettes. Fody, c’est une foule de trouvailles culinaires et même de cocktails faibles en FODMAP. Cet été, soyez servis! De la part de toute l’équipe de Fody : à votre santé!

Alors, qu'attendez-vous?

Shop from some of our best selling, low FODMAP foods.
  • Ketchup
    Ketchup
    Ketchup

    Ketchup

    $7.99
    Prix normal
  • Ketchup non sucré
    Ketchup non sucré
    Ketchup non sucré

    Ketchup non sucré

    $7.99
    Prix normal
  • Sauce pour pâtes tomates et basilic
    Sauce pour pâtes tomates et basilic
    Sauce pour pâtes tomates et basilic

    Sauce pour pâtes tomates et basilic

    $9.99
    Prix normal
  • Salsa douce
    Salsa douce
    Salsa douce

    Salsa douce

    $7.99
    Prix normal
  • Huile d’olive aromatisée à l’ail
    Huile d’olive aromatisée à l’ail
    Huile d’olive aromatisée à l’ail

    Huile d’olive aromatisée à l’ail

    $19.99
    Prix normal
  • Sauce pour pâtes marinara épicée (arrabbiata)
    Sauce pour pâtes marinara épicée (arrabbiata)
    Sauce pour pâtes marinara épicée (arrabbiata)

    Sauce pour pâtes marinara épicée (arrabbiata)

    $9.99
    Prix normal
  • Sauce pour pâtes marinara
    Sauce pour pâtes marinara
    Sauce pour pâtes marinara

    Sauce pour pâtes marinara

    $9.99
    Prix normal
  • Sauce pour pâtes bolognaise végétalienne
    Sauce pour pâtes bolognaise végétalienne
    Sauce pour pâtes bolognaise végétalienne

    Sauce pour pâtes bolognaise végétalienne

    $9.99
    Prix normal