Le régime alimentaire faible en FODMAP : conseils pour manger en pleine conscience

Je comprends tout à fait combien il est facile de perdre de vue l’objectif final lorsqu’on s’attarde trop aux détails.

Avec ses listes d’aliments à privilégier ou éviter, ses combinaisons multiples d’aliments et ses portions à respecter, le régime faible en FODMAP n’est pas de tout repos. Aussi, il est normal de se sentir dépassé par les événements lorsqu’on doit concentrer toute notre énergie afin de suivre ce régime au pied de la lettre pour s’assurer de « bien faire ». Il est d’ailleurs remarquable quand on y réussit, car bien que le régime faible en FODMAP ne soit pas de ces régimes dits extrêmes, je suis une des premières à admettre qu’il s’agit d’un régime extrêmement exigeant qui ne relève pas de l’intuitif.

Vous devez vous demander s’il est absolument crucial de se soumettre à toutes les règles de ce régime alimentaire faible en FODMAP? Peut-être l’avez-vous deviné, ma réponse est un « non » catégorique. Bien qu’il existe de nombreux mérites à suivre scrupuleusement ce type de régime grandement nourrissant mais aussi apte à réduire vos symptômes du SCI de manière significative, je crois fermement qu’il est nécessaire d’arrêter d’obséder à propos des FODMAP (bien que j’adore y penser!) – c’est ce que je répète à tous les clients que j’ai la chance de guider à travers le processus d’adoption d’un mode de vie faible en FODMAP.

Ce que je veux dire par là, c’est que lorsqu’on se bute à vouloir suivre les règles, on oublie d’écouter son corps. Aussi, ce n’est pas parce qu’un aliment est faible en FODMAP que vous voulez nécessairement le manger ou que votre organisme en a réellement besoin. Bien qu’un morceau de pain certifié faible en FODMAP n’aggrave pas vos symptômes, cela ne veut pas dire que vous  devriez le manger. En effet, ce n’est pas parce qu’un aliment est considéré comme étant sécuritaire que vous devez forcément le manger. Aussi, n’oubliez pas qu’il existe aujourd’hui une multitude d’options d’aliments faibles en FODMAP à notre disponibilité et que des entreprises comme FODY nous rendent la vie facile en nous donnant accès à une foule d’aliments qui nous seraient autrement hors de portée.

Si tout ceci a du sens pour vous, voici quelques suggestions qui vous aideront à être pleinement conscient de ce dont votre corps a réellement besoin et de faire des choix éclairés dans le cadre d’un régime faible en FODMAP. Voilà la clé pour vraiment vous sentir bien.

  1. Pendant quelques jours, gardez un registre de tous les aliments faibles en FODMAP que vous consommez. Dans un journal de bord, notez non seulement tout ce que vous mangez, mais aussi comment vous vous sentez alors que vous vous apprêtez à le faire et une fois terminé. Après coup, il est souvent difficile de se souvenir de nos états d’esprit, d’où l’importance d’un journal consacré à l’alimentation faible en FODMAP et à ce genre d’observations pour apprendre de nos expériences.
  2. Maintenez une mini pratique de méditation. Malgré mon expérience en tant que diététiste et dont le travail consiste à parler quotidiennement de nourriture à la journée longue, il m’arrive aussi de me sentir atterrée devant les choix alimentaires que je suis constamment poussée à faire. Une excellente façon de se recentrer et de retrouver le calme consiste à s’asseoir dans un endroit tranquille et prendre 10 longues respirations. Cela semble un peu trop facile? Faites-en l’essai. Vous sentirez vos pulsations cardiaques diminuer et votre corps se détendre. Avec un esprit clair, vous êtes toujours mieux outillé pour prendre de bonnes décisions.
  3. Hydratez-vous. Se sentir affamé et vouloir se ruer sur le premier aliment venu sont parfois de simples signes de déshydratation. Je dis ici « simple » mais l’hydratation est en fait une partie de l’alimentation à prendre très au sérieux!
  4. Planifiez. Prenez un calendrier pour planifier vos repas à l’avance. Voilà un moyen efficace pour vous aider à vous compromettre à un régime nutritif faible en FODMAP. Cet outil vous aidera à mieux contrôler votre impulsivité quand l’envie de manger vous prendra et vous aidera à ne consacrer que quelques jours par semaine à la préparation des repas, au lieu de quelques heures à chaque fois que vous avez faim.
  5. Ayez des collations aux portions préétablies à portée de la main. Ayez toujours sous la main des collations aux portions déjà préétablies comme les mélanges montagnards Mockingbird et Woodpecker de FODY ou encore leurs barres tendres faibles en FODMAP, ma collation préférée. Il s’agit d’excellents choix quand la faim commence à monter et que vous avez une journée occupée.

À propos de l'auteur

Danielle Capalino

daniellecapalino.com

Alors, qu'attendez-vous?

Shop from some of our best selling, low FODMAP foods.
  • Ketchup
    Ketchup
    Ketchup

    Ketchup

    $7.99
    Prix normal
  • Ketchup non sucré
    Ketchup non sucré
    Ketchup non sucré

    Ketchup non sucré

    $7.99
    Prix normal
  • Sauce pour pâtes tomates et basilic
    Sauce pour pâtes tomates et basilic
    Sauce pour pâtes tomates et basilic

    Sauce pour pâtes tomates et basilic

    $8.99
    Prix normal
  • Salsa douce
    Salsa douce
    Salsa douce

    Salsa douce

    $7.99
    Prix normal
  • Huile d’olive aromatisée à l’ail
    Huile d’olive aromatisée à l’ail
    Huile d’olive aromatisée à l’ail

    Huile d’olive aromatisée à l’ail

    $19.99
    Prix normal
  • Sauce pour pâtes marinara épicée (arrabbiata)
    Sauce pour pâtes marinara épicée (arrabbiata)
    Sauce pour pâtes marinara épicée (arrabbiata)

    Sauce pour pâtes marinara épicée (arrabbiata)

    $8.99
    Prix normal
  • Sauce pour pâtes marinara
    Sauce pour pâtes marinara
    Sauce pour pâtes marinara

    Sauce pour pâtes marinara

    $8.99
    Prix normal
  • Sauce pour pâtes bolognaise végétalienne
    Sauce pour pâtes bolognaise végétalienne
    Sauce pour pâtes bolognaise végétalienne

    Sauce pour pâtes bolognaise végétalienne

    $8.99
    Prix normal